Catégorie : gnracer-travaux

 

gnracer – 18/07/24 – châssis 3

Après le support moteur avant, on passe au support à l’arrière de la BV

Pas de difficultés particulières, une traverse en 60x20x2mm et de l’équerre de 40x40x3mm

On passe au tronçonnage du tube arrière qui va gêner l’axe intermédiaire de transmissions par chaînes.

Les 2 axes seront raccordés par une structure de 2 traverses laissant suffisamment de places aux roues dentées, ce qui assurera une bonne rigidité malgré la découpe du tube.

On va pouvoir attaquer la construction  des bras arrière…

 

 

 

gnracer – 17/07/24 – chassis 2

Une fois le cadre principal réalisé avec les 2 longerons et les axes de bras, il est temps de présenter un ensemble moteur-boîte pour déterminer l’emplacement des différents supports et traverses

On utilise une carcasse vide de moteur

Les éléments dimensionnants sont en particulier la distance entre l’avant du moteur et le tube avant, mais aussi la hauteur des sorties de bv par rapport aux longerons et l’angle que feront les chaînes de transmission pour rejoindre l’axe intermédiaire sous le siège conducteur

Pour les supports moteur avants, on utilise strictement des silentblocs de 2 cv. Il suffit de mettre en place une traverse avec 2 trous M10 espacés de 310mm

La traverse est ensuite soudée aux longerons

 

Et on se retrouve avec un moteur suspendu sur ses silentblocs

On a un espace plus que suffisant pour le radiateur d’huile et la courroie d’alternateur

idem en dessous, il y a de la place

gnracer – 16/07/24 – chassis 1 – les choses sérieuses commencent

Dans tous les projets de cyclecar, le châssis est l’élément essentiel ou se joue le compromis entre solidité et poids. Ne cherchant pas à construire un véhicule de compétition, je fais le choix de construire solide, avec l’objectif de rester sous les 300 kgs.

Les composants de base sont 2 longerons en acier 80x40x2.5 mm de 135cm de long

Chaque extrémité est équipée d’une platine d’acier de 140x40x8 mm percée en 10 mm pour accueillir les fixations des tubes de 2cv. L’espacement entre les 2 trous est de 102mm

 

On va inaugurer mon nouveau poste à souder GYS

Il fonctionne parfaitement, comme toujours avec cette marque…. Les longerons prennent forme

 

Arès avoir nettoyé les filetages, on passe au montage test du tube avant avec la direction intégrée

Quelques boulons 8.8 en M10 et 35mm de longueur

Le pignon de la direction est bien dégagé du chassis, c’est bon !!!

C’est déjà très rigide, tant mieux !!!

LA partie arrière comporte des plots de centrage, il va falloir percer les platines en M9, et toujours nettoyer les filetages

On voit le pré perçage au centre de la platine en M4

Le joint de bras est en contact avec le chassis, il faudra donc retailler un peu tout ça pour que l’axe de bras tourne librement

Mais bon, après quelques ajustements, on a notre structure principale de chassis

 

 

 

 

 

GNRACER – 15/07/24 – roues à rayons

Disposant dans mes stocks de superbes jantes à rayons 715/115 des années 30, dont le seul défaut est de nécessiter des pneus à talons assez onéreux, j’ai quand même décidé d’en faire usage sur le projet GNracer puisqu’elles correspondent bien à ce qui est installé sur le GN Martyr qui me sert de modèle d’inspiration.


Comme le projet de 3 roues pembler, le jeu consiste à adapter de manière durable et solide des jantes à rayons à cannelures sur des moyeux de 2 cv…

Les jantes michelin 715/115 dont je dispose nécessitent en monte d’origine des axes de moyeux à cannelures de 55 mm de diamètre, et ces axes ainsi que les papillons de serrage sont introuvables (j’ai cherché longtemps, très longtemps). J’aurai en effet pu adapter assez facilement ces axes sur les moyeux, mais il a fallut se résoudre à trouver d’autres solutions.
Qu’à cela ne tienne, je prélève sur mon stocke de jantes de 2cv la partie centrale

Je créé des évidements là ou il faudra pouvoir passer une clé pour serrer les écrous

Je récupère des morceaux de tube acier de 55mm de diamètre extérieur en 2mm d’épaisseur. Comme on le voit à gauche sur la photo si dessous, l’idée va être de créer une pièce qui vient s’insérer dans le moyeu de roue à rayons puis de la souder. 0 partir de là, on disposera de jantes avec une platine compatible 2cv à l’arrière.

 

 

GNRACER – 09/07/24 – moyeux de roues

Utilisant tout mon matériel disponible, je me retrouve avec un mixte de pièces d’origine ami6 et 2 cv qui ne sont pas toujours compatibles. S’agissant du futur train arrière qui est un train avant de 2cv, je dois lui greffer les supports de moyeux d’ami6 car les moyeux de cette dernière ont un diamètre extérieur de 36mm au lieu de 35 mm, ainsi qu’une empreinte différente pour les cardans. Du coup, j’ai du démonter les Supports de moyeux en place, avec des axes grippés qui ont résisté quelques heures à un chauffage important et un tas constitué d’un ancien axe de moyeu.

Au final, les deux bras arrières sont prêts à recevoir les supports de moyeu d’ami6, j’ai en revanche retiré les vis de butée puisque ceux-ci seront fixes. Pour mémoire, j’utilise des pièces de train avant pour avoir des moyeux déportés permettant d’entraîner les roues (la famille des 2 cv est en traction).

Les futurs bras arrière avec leur axe de pivot, à décaper et repeindre après une intervention difficile pour dégripper les axes

 

 

Les 2 supports de moyeux avant sont aussi prêts, avec les 2 extrémités de bras qui seront soudées sur la barre de train avant. Au passage les roulements, bagues de roulement et joints ont été remplacés par du neuf.

 

 

GNRACER – 04/07/24 – transmission 1

Un des éléments mécaniques essentiels à créer de toute pièce est le renvoi de transmission par chaîne vers les roues motrices arrières via des doubles cardans compatibles avec les moyeux de roue de 2cv. Du coup, quoi de plus évident que d’utiliser un carter de BV de 2 cv pour disposer d’un ensemble étanche permettant une lubrification permanente et disposant bien entendu des fixations nécessaires pour des tulipes standard de sortie de boite ?

On part donc d’une bv AM331 d’ami6 ( pas celle là mais une autre qui traîne dans l’atelier avec la partie arrière de sélecteur de vitesses endommagée)

 

Puis on retire les parties inutiles… Au passage je conserve la partie embrayage à l’avant, qui, disposant de l’emplacement du démarreur, est très pratique pour tester un moteur au banc (c’est la partie de gauche sur la photo).

Au final, après un certain nombre d’ajustements, on obtient ça, il n’y a plus qu’ à convertir l’entrée d’arbre en orifice de remplissage d’huile en haut, et tailler une plaque pour l’arrière qui offrira aussi les fixations de l’ensemble. A partir de là, on peut utiliser un différentiel et des sorties de bv standards

Pour obtenir une transmission arrière complète

cardans doubles et moyeux d’ami6

DCIM100GOPROGOPR3645.JPG

sorties de bv et cardans de 2cv

 

Les roues dentées seront insérées entre la sortie de bv et les cardans à coulisseau de chaque côté du boîtier. Les deux côtés sont indépendants, mais je reviendrai dans un prochain post sur la modification du différentiel qui est à l’intérieur.

J’ai commandé une plaque aluminium de 10mm (150mmx300mm) pour obturer l’arrière du boîtier (le fond posé sur la table sur la photo), et je vais probablement alléger le différentiel de la couronne dentée qui n’est pas utilisée, il faut faire des gains de poids.

GNRACER – 03/07/24 – train avant et direction 1

On poursuit dans la préparation des éléments spécifiques qui permettront à terme de modéliser le châssis.

Le train avant et la direction font partie des éléments origine 2cv que je dois modifier pour me rapprocher le plus possible d’une configuration similaire au GN martyr. En voici une photo plus détaillée:

 

Pour le boîtier de direction, prenez un tube de bras avant d’ami6

 

 

 

Puis découpez les extrémités qui servent d’axe aux bras de suspension

 

hormis la crémaillère qui dépasse, vous obtenez une traverse avant de chassis avec boitier de direction intégré

 

 

Pour reprendre le principe de l’arbre simple pour le train avant, voici les ingrédients nécessaires:

  • Un tube en acier de 48mm de diamètre extérieur et 3mm d’épaisseur coupé à 114cm
  • 2 porte moyeux de 2cv
  • 2 extrémités de bras et leur axe récupérés sur des bras déjà vandalisés dans le cadre de mes petits travaux automobiles
  • et à venir, des paquets de lames de ressort récupérés chez un ferrailleur, origine automobile ou hypomobile…

DCIM100GOPROGOPR3657.JPG

Une vue détaillée des extrémités de bras découpés à 15mm de la soudure

 

Positionnée sur le tube acier, prêt à être soudée…

 

A SUIVRE…

 

GNRACER – 02/07/2024 – Boîte de vitesses 2

Pour mémoire, j’ai rénové en fin d’année 2023 une boîte de vitesses ami6 qui sera utilisée sur le GNracer. Les roulements ont été changés, la BV a été totalement démontée, nettoyée et contrôlée.

 

Seul stigmate de l’utilisation envisagée de cette boîte dans mon projet arrêté eiracer, j’ai du ressouder le levier de sélection de vitesses qui avait été raccourci des 3/4. Moralité, gardez toujours les pièces les plus improbables…

 

Les tulipes de sortie de bv et leurs cages de roulement en aluminium retrouvent leur place avec les cardans découpés (voir BV1 dans les travaux)

 

 

Il ne me reste plus qu’à remonter le tout avec des flasques de frein et tambours nettoyés et repeints, et la bv sera prête pour la prochaine adaptation de couronnes dentées au niveau des tambours.

GNRACER – 14/10/2023 – Boîte de vitesses 1

On revient un peu dans le temps pour publier tous les travaux réalisés depuis l’an dernier en rapport avec les éléments mécaniques qui vont être utilisés dans mon nouveau projet.

L’objectif est de modifier des doubles cardans de sortie de boîte d’origine ami 6 en retirant la partie double cardan tout en conservant le dispositif de freinage à tambours et en permettant la mise en place d’une couronne dentée renvoyant la puissance moteur vers l’arrière, probablement avec un axe de renvoi intermédiaire permettant de modifier l’angle de la chaîne pour s’adapter au chassis et de limiter sa longueur.

 

On va conserver la tulipe de sortie de boîte avec ses roulements et le plateau de freins

Le cardan est coupé à ras de la plaque de fixation du tambour

Une vue avec le tambour en place. Il faudra créer la fixation d’une conronne dentée

 

 

 

GNracer – 17/10/23 – volant

j’avais conservé le volant fabriqué par mes soins pour mon projet EIracer de réplique de ERA GP, celui-ci avait demandé beaucoup de travail, s’agissant d’une réplique la plus fidèle possible de la voiture de course anglaise. J’envisage bien entendu de l’utiliser dans mon projet de 30 racer. Dans tous les cas, je n’avais pas été au bout de sa construction, en particulier pour faire un volant démontable. Du coup, je le remets en chantier.

Le volant a été fabriqué à partir du cerceau récupéré sur le volant d’une ami6, du fil d’acier de 5mm pour les rayons, de sections de barre pleine d’acier carrée de 12mm de côté, de 3 moyeux de disque d’embrayage de 2cv et d’un arbre primaire de BV (dont les rainures correspondent à celles des moyeux d’embrayage), arbre que l’on voit sur la photo ci-dessus. On voit sur la photo ci dessous l’idée du volant démontable utilisant les cannelures de l’arbre qui s’enclenchent sans jeu dans le moyeu d’embrayage.

De l’autre côté, le moyeu d’embrayage a été modifié avec une rondelle de 2mm d’épaisseur qui vient remplacer l’embout à cannelures par un trou de 8mm qui permettra de visser un écrou de blocage de l’arbre

Une vue détaillée de la couronne avant du volant

Et une vue détaillée de la couronne arrière. La structure du volant, soudée sur un troisième moyeu d’embrayage dont on a conservé que la couronne extérieure, est prise en sandwitch entre les deux pièces par deux vis de 6mm.

Voilà les trois éléments constitutifs du volant

 

Puis l’étape de peinture

 

 

J’ai aussi préparé les 2 cardans de la colonne de direction, et l’ensemble sera ajusté une fois la structure du poste de conduite réalisée.